J'ai romanciere, ancienne presidente du jury Goncourt, fut d’abord une combattante pendant la Seconde Guerre mondiale

J'ai romanciere, ancienne presidente du jury Goncourt, fut d’abord une combattante pendant la Seconde Guerre mondiale.

Edmonde Charles-Roux a regne. Sur la presse, dans le (grand) monde. Et concernant le coeur de Gaston Defferre, donc sur celui de Marseille. Puis elle fut elue presidente. C’etait a l’academie Goncourt dont elle a ete membre pendant trente-trois annees.

On a bien evoque d’elle. Qu’elle est belle, intelligente, cultivee, courageuse, proche d'la plus haute societe tel intime des meilleurs artistes de des heures. Toutes les epithetes flatteuses allaient a le teint. Neanmoins, personne ne lui a pas accole le terme de « familiere ». Edmonde Charles-Roux etait d’abord une femme de l'univers.

A Marseille, sa metropole adoree, ou l’on n’ignorait rien de son caractere et de sa personnalite, on l’appelait la « dame de fer » depuis le mariage avec le maire. Mais on connaissait sa famille depuis des generations. Des le XIXe siecle, les Charles-Roux y avaient tenu le bas du pave. Gens de savonneries, armateurs, deputes attaches a l’expansion de notre empire colonial, ils y symbolisaient la haute bourgeoisie triomphante de la IIIe Republique qui fournissait le pays en industriels et en grands commis de l’Etat. Parfois, comme le pere, ils etaient l’un et l’autre.

A 15 ans, Edmonde Charles-Roux a deja compris qu’on n’eteint gui?re la lumiere en fermant le regard

Avant d'etre le dernier president d'une richissime Compagnie de Suez, nationalisee avec Nasser en 1956, Francois Charles-Roux avait ete un grand ambassadeur a Notre veille d'la Seconde Guerre mondiale. Читать далее «J'ai romanciere, ancienne presidente du jury Goncourt, fut d’abord une combattante pendant la Seconde Guerre mondiale»